Articles récents

Archives

s'abonner

Catégories

angélisme culture Général gastronomie identité nationale management politique pouce son tourisme vidéo

Pétitions

angélistes

jumelages

le gouvernement

Méta

 Syré Diallo ne viendra pas

rss articlesdel.icio.usPar le Chef des Cabinets | 19 décembre 2007

La parole est à nouveau à Géraldine pour faire le point sur la situation de Syré Diallo

Où il appert que quand on est malien, réunir toutes les conditions légales ne suffit pas à faire valoir ses droits au pays des droits de l’Homme.

Syré tu aurais mieux fait d’être un tortionnaire libyen…


Bonjour à tous,

Six semaines ont passé depuis que j’ai sollicité votre soutien dans le combat que mène Syré, mon ami, pour obtenir son visa d’étudiant, suite à son admission en Master de droit à l’Université de Saint-Etienne.

Je tenais à vous remercier pour l’élan de solidarité qui s’est manifesté à cette occasion. Vous avez tellement fait circuler cet appel à l’aide autour de vous que, parmi les 377 lettres postées dont vous m’avez tenu informée (et donc sans compter toutes celles envoyées par ailleurs), il y a plus d’une chance sur deux que je ne vous connaisse pas personnellement en vous envoyant ce mél collectif !

Merci encore de ma part mais avant tout de la part de Syré qui suivait cette mobilisation depuis Bamako.

Nous vous devons à tous un état de la situation au 9 décembre…

Il n’est hélas pas très réjouissant à titre personnel, et est plus globalement révélateur d’un Etat dans lequel les décisions ne sont ni justifiées, ni assumées individuellement, afin qu’aucun maillon de la chaîne administrative ne soit confronté à la responsabilité de ses décisions.

Pour être plus précis, on peut retenir de ces 6 semaines :

Syré reste donc au Mali, les cours ont commencé depuis deux mois à Saint-Etienne. A 29 ans, il ne sera pas facile d’être à nouveau admis par une Université française l’an prochain. Et puis, à quoi bon se battre pour entrer dans un pays majoritairement (semble-t-il) incapable de considérer l’immigration étudiante comme une chance autant pour la France que pour le pays d’origine, et dans un pays dont les circuits administratifs déresponsabilisés et hostiles ne présagent rien de bon ?

Comme l’écrit JL Gagnaire dans une lettre très censée envoyée il y a 10 jours à B. Kouchner “Faire allusion à la législation en vigueur sans citer explicitement les fondements juridiques d’un refus, nourrit inopportunément le sentiment d’ARBITRAIRE [c’est moi qui souligne] auprès des personnes concernées et de celles qui les entourent et les soutiennent.
Ce sentiment, parfois confus, d’une France de plus en plus arbitraire se développe aujourd’hui de manière inquiétante sur le continent africain. Le crédit dont notre pays jouit malgré tout, et l’exigence qui s’y rapporte, augmentent encore l’incompréhension.” Il termine sa lettre en demandant que soit réexaminé le dossier de Syré.
En conclusion, merci encore, votre soutien est loin d’être vain : il alimente notre flamme, il nous donne des raisons pour se battre contre cette injustice, certes parmi bien d’autres, même si cela peut finalement nous forcer à nous éloigner de la France en attendant, avec la contribution de tous, des jours meilleurs…
Un remerciement particulier à ma famille sans qui cet élan de solidarité n’aurait pas vu le jour …
Et une petite touche africaine pour finir parce que Syré et Moi avons tant espéré sur cette chanson de Tiken Jah Fakoly, qui a réussit son grand retour sur scène dimanche à Abidjan en Côte d’Ivoire après cinq ans d’exil au Mali.… (Dernier album : L’Africain)

« Vous venez chaque année
l’été comme l’hiver
et nous on vous reçoit
toujours les bras ouverts
vous êtes ici chez vous
[ …]
Du cap à Gibraltar
nous sommes des milliers
à vouloir comme vous
venir sans rendez-vous
nous voulons voyager
et aussi travailler
mais nous on vous a pas
refusé le visa …

Ouvrez les frontières
Laissez nous passer…
[ …]
Nous aussi on veut connaître la chance
d’étudier, la chance de voir nos rêves se
réaliser, avoir un beau métier, pouvoir
voyager, connaître ce que vous appelez liberté. »

Merci et transmettez ce mél à tous ceux qui ont suivi notre combat (et qui n’ont pas donné d’e mail pour qu’on puisse leur répondre).
Géraldine (et Syré ! )

Catégories: Général | Pas de commentaires »

 Soutien à Syré Diallo

rss articlesdel.icio.usPar le Chef des Cabinets | 6 novembre 2007

Aujourd’hui, le mirador apporte sa contribution à Syré Diallo, à qui la France refuse le droit de venir achever ses études à Saint-Etienne.

Pourquoi lui, alors que tant d’autres sont dans son cas, alors qu’il y a certainement des injustices encore bien plus criantes ?

La réponse courte : “et pourquoi pas ?”

La réponse argumentée : Parce que Syré Diallo a besoin de tous les soutiens disponibles pour faire reconnaître l’injustice qui le frappe et parce que tout grain de sable dans les rouages de l’ignoble politique d’immigration est bon à prendre. Les succès des uns serviront les luttes des autres.

Le mirador publiera régulièrement les nouvelles du combat de Syré et de ses amis pour faire valoir ses droits.

La parole est à Géraldine.


Une minute de votre temps et un timbre !

contre un refus de visa étudiant clairement discriminatoire …

« Nous sommes désolés, votre visa étudiant est refusé … ».

Voici ce qu’ont répondu le consulat de France à Bamako puis les services de Mr Kouchner à mon ami malien, Syré DIALLO, qui avait déposé une demande en bonne et due forme d’un visa étudiant.

Le dossier était complet et offrait toutes les garanties demandées y compris celle d’une inscription en Master Droit de l’Entreprise et des Affaires à la faculté Jean Monnet de Saint Etienne. Et pourtant le refus de visa étudiant est tombé, sans aucun motif pour le justifier.

Alors nous avons décidé de lancer une mobilisation en faveur de Syré, à qui la France refuse le droit de venir étudier à Saint Etienne alors même que l’Université l’y attend.

Pour participer à cette mobilisation, je vous propose d’imprimer et de signer la lettre ci-jointe que nous avons préparé à l’attention de Bernard KOUCHNER afin que soit reconsidéré le refus de visa, clairement discriminatoire, qu’a essuyé Syré, malgré tous les recours lancés.

Merci d’envoyer par la Poste la lettre à l’adresse suivante et de m’envoyer juste un mail de confirmation pour que nous puissions compter les soutiens apportés à cette initiative : soutiensyrediallo@gmail.com

M. le Ministre des Affaires Etrangères

37 Quai d’Orsay

75007 PARIS

Merci d’avance pour ce geste que nous espérons porteur d’une dernière chance offerte à Syré d’être accueilli par notre pays…

Dernière chose, faites-vite, SVP, la rentrée universitaire étant déjà bien entamée, et n’hésitez pas à mobiliser les gens autour de vous.

Télécharger la lettre en PDF


Le texte intégral de la lettre à Bernard KOUCHNER

Objet : un visa d’étudiant pour Syré Diallo

Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères,

Syré DIALLO est un jeune Malien.

Syré a poursuivi avec succès ses études de Droit à Bamako, jusqu’en Maîtrise.

Bamako, et le Mali plus globalement, ne propose pas une offre universitaire dans sa spécialité au-delà de la Maîtrise. Syré souhaite aller plus loin dans ses études, afin que son niveau de qualification lui ouvre des perspectives d’emplois d’un meilleur niveau.

Syré est francophone et a vérifié que la France dispose d’une telle offre universitaire. Il est persuadé que la France met tout en œuvre pour que cette offre attire les meilleurs étudiants, en particulier francophones, comme un signe de reconnaissance des qualités de l’enseignement supérieur français. Car Syré sait que la compétition internationale est de plus en plus aiguisée sur le plan de l’économie de la connaissance et de la course aux savoirs.

D’ailleurs, l’Université de Saint-Etienne a accepté son dossier et l’a admis en mai dernier au Master de Droit de l’entreprise et des Affaires qui a commencé il y a 2 semaines. Comme beaucoup d’Universités en France, cela s’inscrit certainement dans sa stratégie d’ouverture à l’international, visant à attirer les talents, d’où qu’ils viennent.

Mais Syré n’a pas pu rejoindre les bancs de l’Université de Saint-Etienne.

Le Consulat de France à Bamako refuse de lui accorder l’indispensable visa étudiant pour cela. Malgré un dossier complet envoyé en juillet. Malgré toutes les garanties données, y compris financières. Malgré des relances innombrables. Dans le terrible silence administratif qui entoure une décision énoncée sans motif. Vos services viennent encore de confirmer ce refus, sans explication, au député de Lyon Jean-Louis Touraine, qui vous avait écrit, avec le député de Saint-Etienne Jean-Louis Gagnaire, pour vous demander de réexaminer son cas.

Monsieur le Ministre des Affaires étrangères, vous devez pourtant être convaincu comme nous que la France a besoin de personnes comme Syré. Que la France a besoin d’étudiants des quatre coins du monde, d’individus qu’un projet personnel longuement mûri galvanise, de l’énergie hors-norme qu’ont ceux qui vivent sur les rebords de la trappe à pauvreté du monde contemporain et qui se battent pour ne pas y tomber.

Voilà pourquoi, Monsieur Kouchner, nous signons cette lettre de soutien à Syré pour qu’elle rejoigne toutes les autres qui vous parviendront, afin que vous acceptiez de reconsidérer son cas.

Nous espérons plus globalement que le sort que vous ferez, vous et vous seul, au devenir de Syré, sera porteur d’un message de générosité, d’espoir et d’ouverture de la France sur le monde. C’est de ce message dont nous sommes ici solidaires, à destination des étudiants qui voudraient bien choisir la France comme lieu de leur projet, comme lieu d’investissement de leur énergie. Comme l’expression d’un combat contre les tentations de la nécrose nationale, de la discrimination et du repli sur soi, qui ont toujours été les signaux d’un déclin culturel et civilisationnel.

Dans l’attente d’une réponse positive la plus prompte possible, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos attentives salutations,

A ,

le

Signé :

Mes coordonnées :

Catégories: pouce, politique | 5 Commentaires »

 Rivesaltes : les hoquets de l’Histoire

rss articlesdel.icio.usPar le Chef des Cabinets | 8 octobre 2007

En France, la permanence historique des logiques administratives et institutionnelles a quelque chose d’effrayant.

Je suis tombé sur cette histoire à la lecture du rapport d’activité 2007 de la Cimade. On y trouve un descriptif des différents centres de rétention administrative et des données les concernants. Au chapitre concernant le CRA de Rivesaltes, on trouve cette remarque : “Sur ce terrain vague, on voit au loin les anciens baraquements où furent internés les “indésirables” des années 40, à savoir étrangers, juifs et Tsiganes”. Je me suis souvenu de l’histoire de ces camps de concentration du sud de la France destinés d’abord à l’internement des réfugiés espagnols, puis à tous les ennemis de Vichy : Argelès, Agde, Amélie les Bains…

Lire la suite »

Catégories: pouce, politique | 11 Commentaires »

 La tactique du doigt

rss articlesdel.icio.usPar le Chef des Cabinets | 3 octobre 2007

middle-finger.jpgQuand le sage montre la lune, l’imbécile ne regarde que le doigt.

Nous on en rigole encore : le parcours de notre projet de loi sur l’immigration, l’intégration et l’asile marche comme sur des roulettes !

Pourtant, vu de l’extérieur, on pourrait croire qu’on s’est lamentablement empêtrés dans la polémique autour des tests ADN, que même la commission des loi du sénat, notoirement peu suspecte d’angélisme nous désavoue, mais c’était prévu et c’est exactement ce qu’on voulait. Le coup de l’ADN c’était quand même plutôt bien vu : ça faisait appel à des notions d’eugénisme, de pureté raciale, ça fouettait l’inconscient collectif, ça entrait en résonnance avec d’autres peurs diffuses de notre temps telles que la génétique, pourquoi pas les OGM dont l’actualité s’est opportunément souvenue avec les cafouillages de Borloo au Gromelle de l’environnement… Bref un épouvantail de première bourre.

Lire la suite »

Catégories: identité nationale, management, politique | 2 Commentaires »

 Ce que vous n’avez pas besoin de savoir sur l’externalisation de l’asile

rss articlesdel.icio.usPar le Chef des Cabinets | 26 septembre 2007

Même au Mirador, nous ne sommes pas complètement bornés !

Les gestes désespérés se multiplient au moment des arrestations, des milliers de migrants disparaissent en Méditerrannée, des millers d’autres meurent de soif en tentant de traverser le Sahara, de faim en se faisant enfermer dans des containers ou de froid dans des trains d’atterrissage… Pour un drame comptabilisé, combien restent totalement anonymes ?

des morts par milliers au portes de l’Europe - Monde diplomatique mars 2004
cliquer pour agrandir

Lire la suite »

Catégories: identité nationale, pouce, management, politique, angélisme | 6 Commentaires »


« Précédents